Le traducteur et l’interprète dans la littérature et le film

Quand le fantastique et le réel se rejoignent

Authors

DOI:

https://doi.org/10.12797/MOaP.23.2017.36.06

Keywords:

la fiction littéraire et cinématographique, le traducteur, l’interprète, la communication

Abstract

Les oeuvres de fiction – littéraires et cinématographiques – dans lesquelles apparaissent les traducteurs et les interprètes sont de plus en plus nombreuses. La présente communication s’inscrit dans le tournant en théorie de la traduction qui porte le nom de ‘fictional turn’ et qui postule que les oeuvres de fiction qui ont pour sujet la traduction et les traducteurs sont une source importante pour théoriser et développer la traductologie. Notre but est de vérifier dans quelle mesure les représentations littéraires et cinématographiques des traducteurs et interprètes peuvent être une source d’informations sur leur métier et aussi sur les temps dans lequels ces derniers sont/étaient amenés à vivre et exercer leur métier. Notre intention est de vérifier si les représentations des traducteurs et interprètes changent sous l’influence des connaissances de plus en généralisées sur la traduction et l’interprétation.

Downloads

Download data is not yet available.

References

Les oeuvres littéraires:

Adams, D. (1982), Le guide du voyageur galactique, trad. J. Bonnefoy, Denoël, Paris.

Bleton, C. (2004), Les nègres du traducteur, Métaillé, Paris.

Durastani, S. (2002), L’Éloge de la Trahison: notes du traducteur, Le Passage, Paris.

Le Carré, J. (2007), Le chant de la mission, trad. Mimi et Isabelle Perrin, Seuil, Paris.

Malouf, D. (1993), Remembering Babylone, Chatto & Windus, London.

Marías, J. (2008), Un coeur si blanc, trad. A.‑M.

Geninet, A. Keruzoré, Gallimard, Paris.

Miéville, Ch. (2015), Légationville, trad. N. Mège, Fleuve, Paris.

Mitchell, D. (2010), Les mille automnes de Jacob de Zoet, trad. M. Berri, Éditions de l’Olivier, Paris.

Schmidt, P. (1949/2005), Statist auf diplomatischer Bühne (Un figurant sur la scène politique), Athenäum–Bonn, nouvelle édition: EVA, Munich.

Les oeuvres cinématographiques:

La dernière étape, de Wanda Jakubowska, 1948.

La Guerre des étoiles, de George Lukas (depuis 1977).

The Interpreter, de Sydney Pollack, 2005.

Lost in Translation, de Sofia Coppola 2003.

Babel, d’Alejandro González Iñárritu, 2006.

Les références:

Andres, D. (2008), Dolmetscher als literarische Figuren. Von Indentitätsverlust, Dilettantismus und Verrat, Meidenbauer, München.

Cronin, M. (2009), Translation goes to the movies, Routledge, London–New York. DOI: https://doi.org/10.4324/9780203890806

Delabastita, D. (2009), « Fictional Representations », dans: Baker, M., Saldanha, G. (ed.), Encyclopeadia of Translation Studies, 2nd ed., Routledge, London–New York, p. 109‑112.

Delabastita, D., Grutman, R. (2005), « Introduction », dans: Delabastita, D., Grutman, R. (eds.), Fictionalising Translation and Multilingualism, numéro spécial de Linguistica Antverpiensia, 4, p. 19‑24.

Delisle, J. (2012), « Les traducteurs en papier. Traducteurs et interprètes dans la littérature québécoise », Traduire, 226, p. 7‑20. DOI: https://doi.org/10.4000/traduire.136

Gentzler, E. (2008), Translation and Identity in the Americas: New Directions in Translation Theory, Routledge, London.

Kaindl, K. (2012), « Representation of Translators and Interpreters », dans: Gambier, Y., Van Doorslaer, L. (hrsg.), Handbook of Translation Studies, vol. 3, Benjamins, Amsterdam–Philadelphia, p. 145‑149. DOI: https://doi.org/10.1075/hts.3.rep1

Kaindl, K. (2014), « Going fictional! Translators and interpreters in literature and film: An introduction », dans : Kaindl, K., Spitzl, K. (eds.), Transfiction. Research into Realities of Transfictional Fiction, Benjamins, Amsterdam––Philadelphia, p. 1-26. DOI: https://doi.org/10.1075/btl.110.01kai

Kaindl, K., Kurz, I. (hrsg.) (2008), Helfer, Verräter, Gaukler? Das Rollenbild von TranslatorInnen im Spiegel der Literatur, Lit‑Verlag, Münster.

Kaindl, K., Kurz, I. (hrsg.) (2010), Machtlos, selbstlos, meinungslos? Interdiszilinäre Analyse von ÜbersetzerInnen und DolmetscherInnen in belletristischen Werken, Lit‑Verlag, Münster.

Kaindl, K., Spitzl, K. (eds.) (2014), Transfiction. Research into Realities of Transfictional Fiction, Benjamins, Amsterdam–Philadelphia. DOI: https://doi.org/10.1075/btl.110

Kurz, I., Kaindl, K. (hrsg.) (2005), Wortklauber, Sinnverdreher, Brückenbauer?

DolmetscherInnen und ÜbersetzerInnen als literarische Geschöpfe, Lit‑Verlag, Münster.

Larkosh, C. (2004), « Levinas, Latin America Thought and the Futures of Translatinal Ethics », TTR: traduction, terminologie, rédaction, 17, 2, p. 27‑44. DOI: https://doi.org/10.7202/013269ar

Levi, P. (1987), Si c’est un homme, Julliard, Paris.

Mossop, B. (1996), « The Image of Translation in Science Fiction and Astronomy », The Translator 2, 1, p. 1‑26. DOI: https://doi.org/10.1080/13556509.1996.10798961

Sela‑Sheffy, R., Shlesinger, M. (eds.) (2011), Identity and Status in the Translational Professions, Benjamins, Amsterdam–Philadelphia. DOI: https://doi.org/10.1075/bct.32

Simeoni, D. (2004), « Le traducteur, personage de fiction », Spirale: arts, lettres, sciences humaines, 197, p. 24‑25.

Strümper‑Krobb, S. (2009), Zwischen den Welten. Die Sichbartkeit des Übersetzers in der Literatur, Weidler, Berlin.

Vieira, E.R.P. (1995), « (In)visibilidades na tradução: troca de olhares téoricos e ficcionais », Com Textos: Revista do Departamento de Letras – ICHS – Univ. Federal de Ouro Preto, 6, p. 50‑68.

Woźniak, M. (2014), « Future imperfect. Translation and translators in science‑fiction novels and films », dans: Kaindl, K., Spitzl, K. (hrsg.), Transfiction. Research into Realities of Transfictional Fiction, Benjamins, Amsterdam–Philadelphia, p. 345‑361. DOI: https://doi.org/10.1075/btl.110.24woz

Downloads

Published

2017-06-30

How to Cite

Tryuk, M. (2017). Le traducteur et l’interprète dans la littérature et le film: Quand le fantastique et le réel se rejoignent. Między Oryginałem a Przekładem, 23(2 (36), 97–116. https://doi.org/10.12797/MOaP.23.2017.36.06